vivavoce.fr
Immobilier

Conseils pour bien investir dans les murs de commerce

Rate this post

Faire un placement dans la pierre constitue l’une des épargnes les plus rentables à long terme. L’achat de murs commerciaux représente l’une des options les plus intéressantes pour ce faire. Néanmoins, l’accompagnement d’un spécialiste est recommandé pour assurer le succès de ce type de projet. Ces quelques conseils vous seront également d’une aide précieuse.

Miser sur un bon emplacement

Lorsqu’on parle d’acquisition de local commercial, l’emplacement figure parmi les éléments auxquels il faut porter une attention particulière. La localisation est essentielle non seulement pour les activités du professionnel qui s’y installera, mais également pour l’estimation du coût réel des murs commerciaux. Cette dernière est également primordiale notamment pour calculer l’accroissement de la valeur du patrimoine sur le moyen ou sur le long terme.

Le juridique ne doit pas être négligé

L’aspect juridique de ce type d’investissement est assez délicat. D’une part, il faut savoir que la loi relative au bail commercial change souvent.

Ensuite, si le local se trouve dans une copropriété, les règlementations concernant l’affectation de l’endroit doivent être respectées. Dans le cas contraire, la survenue de litiges peut nuire aussi bien à l’investisseur qu’aux activités de commerce de l’utilisateur des  lieux.

Opter pour un local déjà occupé présente l’avantage d’être très pratique. Le prix sera plus facile à déterminer puisqu’il sera basé sur le loyer, ce dernier servant de base à l’évaluation de la valeur du local.

Bien évaluer le coût et les risques de l’opération

De nos jours, investir dans des locaux ou immeubles commerciaux nécessite des sommes entre 50 000 et plusieurs millions d’euros.

Compte tenu de l’importance du montant de l’argent qui sera placé, une bonne structuration du patrimoine est préférable. Il sera plus intéressant et moins dangereux de diviser le capital disponible en deux ou plusieurs portions et d’investir dans différents locaux, les risques seront moins élevés pour des sommes peu importantes.

Considérer les aspects bancaires et fiscaux de l’opération

La structuration de l’investissement repose sur l’optimisation bancaire et fiscale. En effet, le côté bancaire de l’opération peut être mis à profit pour maximiser le cash-flow, la trésorerie et la fiscalité. Ensuite, assurer la rentabilité du placement impose également de maîtriser cette dernière. D’ailleurs, de nombreux investisseurs choisissent d’être imposés comme une société pour mieux gérer la pression fiscale.

Quoi qu’il en soit, l’un des meilleurs moyens qui vous permettront d’optimiser les chances de succès de votre projet d’investir dans un local commercial consiste à vous faire accompagner par un professionnel spécialiste de ce type d’opération.

Autres articles

Déchéance de prêt : oui c’est possible d’éviter cette sanction

Ines

Construire une maison faite de containers

Franck

Colocation Nantes : Comment trouver le bon colocataire ?

sylvin

3 avantages de remplacer votre toit commercial

sylvin

Pour quelles raisons souscrire à une assurance dommages ouvrage ?

Journal

Immobilier à Bordeaux : zoom sur les missions du promoteur

Journal

Le peu qu’il faut savoir avant d’investir dans une SCPI

Laurent

Comment choisir son constructeur de maison individuelle ?

Journal

Comment vendre une maison dans les brefs délais ?

Ines