vivavoce.fr
Sports et Loisirs

Courir en minimaliste plutôt qu’en Runnings ?

Rate this post

1 / Quelques Analyses

Analyse Une méta-Analyses sur 35 études, démontre que « courir pieds nus ou courir en chaussures minimalistes peut nécessiter une utilisation moindre de l’oxygène en course à pieds ». Théoriquement, le coût amoindri en oxygène peut améliorer les performances de course sur de longues distances. Cependant, plus de la moitié des coureurs dans les études incluses avaient une expérience pieds nus et les résultats peuvent ne pas s’appliquer aux coureurs habituellement chaussés qui subissent la transition. De plus, un risque élevé de résultats biaisés a été signalé dans les études incluses, une étude de qualité à l’avenir peut toujours être justifiée. » (Étude de l’université de Hong Kong publié par Elsevier Australie sur PubMed.) Comme énoncé précédemment, courir en chaussures minimalistes peut apporter théoriquement des avancées très intéressantes durant les épreuves d’endurance en course à pieds. La consommation d’O2 est moindre sur le long terme. L’étude suggère qu’il est probablement bien d’être déjà préparé à ces types de chaussures avant d’en tirer des bénéfices. Il sera donc utile de s’entraîner à courir avec, améliorer sa technique et sa condition, à l’aide d’un préparateur physique ou d’un coach sportif par exemple. On parle de sujets déjà entrainés à minima qui vont adopter une posture ou technique différente. Sans adaptation cela peut paraître compliqué.

2 / Les effets

Il n’y a toutefois pas que des effets sur les filières énergétiques. En fait, les minimalistes répondent aussi à une volonté de préservation de la santé des chevilles. Oui, si vous prenez des rangers pour courir, le pied ne bouge pas réellement, certes la cheville est maintenue mais : – elle prend tout le poids de corps toujours au même endroit avec le risque que la colonne vertébrale tape sur les disques intervertébraux. – Elle ne permet ni la mobilité ni la fonction initiale de la cheville qui est de pouvoir s’articuler. Une articulation qui ne s’utilise pas se grippe et ceci se transforme en blessure le jour où lors d’une course à pieds les rangers sont enlevées. Bien sûr imaginer courir avec les rangers est un peu extrême, mais il en est de même avec des runnings si on pousse le raisonnement un peu plus loin. Au delà de la mobilité de la cheville en comparaison à des runnings ordinaires, les pieds aussi, avec les articulations des orteils, peuvent trouver plus d’efficacité en minimalistes. Dans un ensemble d’exercices qu’un préparateur physique vous donnera, l’utilisation des minimalistes vous permettra beaucoup plus de mobilité et de transmission d’énergie jusqu’au bout des pieds. Le transfert d’énergie est très utile à la performance par la puissance de la jambe correctement délivrée.

3/Notre avis

Il est bien sûr préférable de s’entrainer à porter des minimalistes durant vos entrainements et même dans la vie de tous les jours. Elles se rapproche le plus de la fonction naturelle des pieds et chevilles. Elles vont également vous aider à vous prémunir face aux entorses, s’adaptant aux trous et bosses des terrains que vous empruntez. L’aide professionnelle d’un préparateur physique à domicile vous apportera méthodologie, conseils et programmes sur vos objectifs et sur l’utilisation de ces chaussures.

 

Autres articles

Quelques astuces pour devenir un bon coureur

Laurent

Team building : les avantages de l’escape game

Journal

Comment améliorer les appuis pour les cyclistes randonneurs ?

sylvin

Quelle voiture RC (radio commandée) choisir ?

Journal

Comment faire le bon choix de riad pour les vacances?

sylvin

Les meilleurs tapis de yoga épais

sylvin

Quelques activités sportives à faire au Japon

Laurent

Voyage sportif : 3 activités sportives incontournables lors d’un séjour à Madagascar

Laurent

Les meilleures destinations pour faire du vélo en Afrique

Laurent