vivavoce.fr
Immobilier

Des moyens pour réussir en immobilier

Rate this post

Avec l’existence de nombreux types en investissement immobilier, ainsi que la complication qui tournent autour de ce secteur, il est surement difficile de garantir la réussite pour un débutant.  Pourtant, de nombreux professionnels : formateurs, des bailleurs, des investisseurs professionnels etc… affirment avoir les astuces nécessaires.  N’est-il pas important de trouver ces astuces pour savoir si elles conviennent à notre situation ou pas ?

fabrice darly construction

1 – Immeubles locatifs résidentiels

Voici le créneau que la plupart des investisseurs débutants utiliseront afin de se faire la main. Par exemple, l’achat d’un duplex ou d’un triplex comme premier investissement rentable est monnaie courante. Ce type d’immeuble abonde sur le marché et le financement s’avère relativement facile grâce aux assurances hypothécaires. De plus, le risque est limité puisqu’il est assez facile de revendre au cas où l’expérience ne sera pas concluante. Un excellent véhicule d’investissement si vous cherchez à combiner l’achat d’un toit et l’investissement immobilier.

  1. Les résidences pour personnes âgées

Voilà un type d’investissement des plus lucratifs en termes de «cashflow», ou si vous préférez, en termes de surplus de trésoreries. Règle générale, l’acquisition de résidences pour personnes âgées exige de plus grandes mises de fonds et plus de temps à consacrer.

En effet, les mises de fonds exigées par les institutions financières sont souvent de l’ordre de 35 % à 50 % et l’assurance prêt SCHL n’est disponible que pour des immeubles de plus de 50 logements. De quoi décourager le néophyte qui voudrait s’y aventurer. Une certaine expérience en la matière sera exigée avant que l’on vous accorde un prêt dans ce créneau très spécialisé.

  1. Les maisons de chambres

Tout comme les résidences pour personnes âgées, ce type d’investissement est intéressant du point de vue des flux de trésorerie, mais il ne nécessitera pas autant de liquidités lors de l’acquisition. Avec un peu de créativité, il est relativement simple de les financer à 100 %.

Assurez-vous de vérifier si ce type d’opération est permis par la municipalité dans le secteur où vous désirez opérer. Prévenez votre assureur de la vocation que vous désirez donner à l’immeuble afin d’éviter des ennuis en cas de réclamation majeure. S’il n’avait pas été informé de vos activités de location, l’assureur pourrait refuser de vous dédommager. C’est le genre de scénario que l’on souhaite éviter à tout prix.

  1. Immeubles locatifs commerciaux

Voici un type d’investissement qui se veut des plus rentables. Mais il faut avoir accès à de plus grandes quantités d’argent car les institutions financières sont plus exigeantes quant à la mise de fonds à injecter.

Règle générale, les mises de fonds seront de l’ordre de 30 % à 40 % selon le type de locataires commerciaux qui loueront vos locaux. Meilleure sera la qualité de vos locataires, moins la mise de fonds requise sera grande.

Contrairement à l’immobilier locatif résidentiel où les baux de la Régie du logement sont obligatoires, en immobilier commercial, il n’y a aucun modèle ni aucun formulaire prescrit. Vous devrez donc être vigilants et avisés lorsque vous achèterez un immeuble comportant des baux existants. Analysez-les bien et en cas de doute, faites-vous accompagner par un avocat qui s’y connait en la matière. Vous réduirez ainsi vos risques.

Si vous désirez acheter un immeuble commercial pour y installer votre commerce, il se pourrait que la Banque de développements du Canada vous permette d’amortir la durée du prêt sur 25 ans et de réduire la mise de fonds requise. Informez-vous auprès de l’institution !

  1. Les flips

Ce type d’investissement a de plus en plus la cote, car il permet entre autres de générer rapidement des liquidités et à la limite, de vivre rapidement de l’immobilier.

Si vous optez pour les flips de type rénovations réalisées sur des maisons unifamiliales, vous aurez accès à un immense inventaire et à une très grande banque d’acheteurs, avantage indéniable lorsqu’on désire flipper un immeuble. En effet, plus il y aura d’acheteurs pour un type de propriété, plus les chances seront grandes de la revendre rapidement. N’oubliez pas que dans la plupart des flips, il s’agit d’une course contre la montre. Plus vite vous vendrez, plus de profits vous réaliserez.

  1. L’achat de terrains

Ce genre d’investissement n’est pas très prisé par les investisseurs débutants puisque le financement de terrains est relativement complexe. En effet, rares sont les institutions financières qui acceptent de financer l’achat de terrains, à moins que ce soit pour y construire, dans un délai de 6 mois à une année, votre résidence principale. Dans ce cas, les Caisses Desjardins pourraient accepter de vous financer à hauteur de 50 % à 65 % de la valeur du terrain. Encore une fois, contactez votre institution afin de connaître les conditions exactes propres à votre situation et à votre projet.

Autres articles

Pièges à éviter pour le choix en investissement immobilier

Laurent

Faut-il investir dans un bien neuf à Wasquehal ?

Franck

Opter pour la SCPI Européenne pour un gain d’investissement

Laurent

Le peu qu’il faut savoir avant d’investir dans une SCPI

Laurent

Conseils pour être plus en sécurité dans les communautés du quartier

sylvin

Comment avoir le meilleur crédit immobilier ?

sylvin

Colocation Nantes : Comment trouver le bon colocataire ?

sylvin

Comment choisir son notaire spécialisé en immobilier ?

Laurent

Pourquoi confier votre gestion locative à un professionnel ?

Journal