vivavoce.fr
Commerce et Economie

Domaine viticole, comment faire le bon investissement ?

Rate this post

Achat plaisir, diversification de placement, multiplication de patrimoine, business, différentes raisons peuvent amener une personne se lancer dans l’achat d’un domaine viticole. Compte tenu de l’importance de ce type d’investissement et du budget que cela peut représenter, il est important de bien réfléchir le projet pour éviter les mauvaises surprises après investissement.

Achat d’un vignoble, que faut-il savoir ?

Dans le cadre d’une transaction viticole, quelle que soit la raison qui pousse un investisseur à acquérir un domaine viticole, devenir propriétaire d’un vignoble est un projet qui doit être minutieusement pensé. Afin de faire le bon investissement, plusieurs éléments sont ainsi à prendre en compte à commencer par le budget.

Un moyen de financement solide est indispensable pour devenir propriétaire d’un vignoble. Sans compter le prix d’acquisition du bien, un domaine engendre des frais supplémentaires importants. Salaires des employés permanents, traitement des sols, entretien des bâtiments et des équipements, traitement des produits, packaging… différents éléments du vignoble sont source de dépense.

Cependant, bien que le budget soit solide, réussir dans le vin exige du propriétaire la capacité de s’installer efficacement. S’il y a trente, quarante ans, il était plus facile de devenir propriétaire de son domaine, aujourd’hui, acquérir à moindre coût est devenu incontournable. C’est pourquoi des acquéreurs ont recours aux GFV (groupement foncier viticole) pour acquérir leur propriété. D’autres optent parfois dans la mise en location des parcelles à des viticulteurs locaux.

La motivation

Exploiter un domaine viticole est un métier qui exige de l’exploitant un certain niveau de motivation. Être vigneron c’est tout un métier et qui engage physiquement l’exploitant. Plusieurs tâches sont à entreprendre. Sans compter les vendanges, le traitement et la surveillance de la plantation, la vinification ou encore la préparation du vin, la gestion de la finance et de toutes les formalités administratives sont également primordiaux afin que l’exploitation puisse tourner à plein régime.

L’organisation

Comme pour toutes entreprises qui prospèrent, l’organisation est de mise lorsqu’il est question de l’exploitation d’un vignoble. Ainsi, trouver des moyens de financement parallèles peut être indispensable afin que l’exploitation puisse fonctionner, mais aussi pour financer un éventuel remboursement de dettes dans le cas où l’exploitation n’atteint pas les objectifs financiers estimés. Une excellente capacité de gestion est un atout majeur dans le cadre de l’exploitation d’un domaine viticole.

Outre les moyens de financement, une exploitation rentable est une exploitation dont la production trouve preneur. Il faut pour cela savoir établir un bilan sur l’état de la dernière production, établir un état du stock qui reste à écouler sans omettre le bilan financier.

Related posts

Quel rôle tient l’influenceur dans l’e-commerce ?

Laurent

Les nouveaux enjeux de la silver économie

Christophe

Les arômes et liquides des cigarettes électroniques, tout savoir à leurs sujets

Laurent