vivavoce.fr
  • Home
  • Environnement
  • Gobelet Plastique & Recyclage : il est grand temps de faire bouger les choses !
Environnement

Gobelet Plastique & Recyclage : il est grand temps de faire bouger les choses !

Rate this post

Que vous soyez consommateurs de thé, de café, amateurs des pique-niques du dimanche à la campagne ou juste afficionados des fontaines à eau pour une pause hydratation, vous avez assurément vu passer entre vos mains des dizaines, voire des centaines de gobelets en plastiques. Le constat est pourtant plus qu’alarmant dès lors que l’on s’intéresse à l’écologie. Rien qu’en France, on utiliserait quelque 4 milliards de gobelets en plastiques chaque année, soit 32 000 tonnes de déchets générés. Il existe pourtant des solutions pour réduire l’impact des gobelets en plastiques sur l’environnement.

Commençons par récupérer les gobelets en plastique

Afin de parler recyclage des gobelets en plastique, il faut bien évidemment parler collecte. Et de fait, cet aspect est véritablement problématique. En effet, après une pause-thé au travail ou une pause-café, bon nombre de gobelets finissent immanquablement à la poubelle sans intégrer un cycle de collecte destiné au recyclage. Et en la matière la faute revient à 3 acteurs majeurs : les entreprises spécialisées dans la mise en place des distributeurs de boissons qui bien souvent ne proposent pas de solution de collecte ; les entreprises qui font installer ces machines sans se soucier de la collecte ; et les consommateurs qui ne font l’effort de déposer leurs gobelets en plastiques dans les collecteurs lorsque cela est possible.

Face à ce constat, des sociétés ont développé des services de collecte des gobelets en plastique afin de faciliter leur insertion dans les circuits de recyclage. L’idée est alors de proposer des installations visibles, impactantes et faciles à utiliser. Difficile en effet de manquer un collecteur de gobelets positionnés juste à côté du distributeur de boisson et suffisamment explicite pour que vous compreniez la démarche environnementale engagée.

Vient ensuite la phase de collecte, et là encore ces entreprises prennent les choses en main avec l’organisation d’un planning d’enlèvement et de redirection des déchets afin que ceux-ci soient transmis dans les filières de recyclage spécialisées, et non dans le réseau classique des déchets où les gobelets seraient le plus souvent enfouis ou incinérés.

Donnons une deuxième vie aux gobelets en plastiques

Issues de la pétrochimie, les matières plastiques permettent aujourd’hui de réaliser de nombreux équipements. Et contrairement à ce que l’on croit souvent, certaines matières plastiques peuvent être recyclées et réinjectées dans le circuit de production, évitant ainsi en partie de devoir acheter de nouvelles matières.
Ainsi en est-il par exemple des gobelets en plastique dont la matière principale est le plus souvent le polypropylène, une matière thermo formable dont l’utilisation est réversible. Ainsi, le polypropylène est, sur le papier, 100% recyclage. Les matières récupérées sont généralement broyées et compactées. Les granulés de plastiques obtenus pourront être utilisés par injection plastique pour réaliser de nouveaux équipements.

Mais dans les faits, seuls 2% des gobelets en plastiques sont recyclés, le reste étant soit enfoui, soit incinéré. Il convient alors de se référer au premier axe de cet article, la problématique étant donc la collecte des gobelets et leur inclusion dans le circuit de recyclage. Pourquoi ne pas le faire puisqu’on sait le faire ?

Trouvons des alternatives aux gobelets en plastique

Mais finalement, plutôt que de se prendre la tête avec la collecte et le recyclage des gobelets en plastique, le plus simple ne serait-il pas de trouver des alternatives à leur utilisation ? Certes, dans certains cas, cela semble plus facile à dire qu’à faire, notamment lorsque l’on parle de pause-café sur l’autoroute ou de se servir un verre d’eau dans la salle d’attente du médecin. Au travail par exemple, on peut faire les choses simplement.

En effet, on estime qu’un salarié utilise en moyenne 3 gobelets par jour, alors qu’il suffirait finalement d’une tasse ou d’un mug. Lorsque l’entreprise propose des cafetières classiques, cela ne pose pas de problème. Et certains distributeurs de boissons chaudes offrent la possibilité de placer sa propre tasse plutôt que de demander un gobelet en plastique. En ce sens, l’entreprise pourrait par exemple offrir à chaque salarié un mug estampillé du logo de la société. Ou à défaut demander à chacun de ramener sa propre tasse.

Et si vous pensiez vous tourner vers les gobelets en carton, oubliez cette option. En effet, la grande majorité des gobelets en cartons utilisés pour le service des boissons chaudes comprennent une fille pellicule en plastique qui assure notamment leur imperméabilité et leur résistance à la chaleur.

Pour lutter contre l’utilisation des gobelets en plastique et la problématique de leur recyclage, des choses se mettent en place, que ce soit de la part des opérateurs spécialisés dans la mise en œuvre des distributeurs, de sociétés spécialisées dans la collecte et le recyclage des gobelets ou encore par les entreprises. Mais la prise de conscience la plus importante doit avant tout venir de l’utilisateur final : vous, nous. C’est en changeant nos habitudes, en adoptant des solutions durables et écologiques, en bannissant de nous-mêmes les gobelets en plastiques que nous trouverons une vraie solution.

Related posts

Comprendre le fonctionnement d’une centrale de traitement de l’air

Tamby

Tout ce qu’il faut savoir sur l’élagage en hiver

Tamby

Les meilleurs tapis de yoga épais

sylvin