vivavoce.fr
  • Home
  • Immobilier
  • Pièges à éviter pour le choix en investissement immobilier
Immobilier

Pièges à éviter pour le choix en investissement immobilier

Rate this post

Selon l’investissement qui va être fait et pour qu’il soit réussi, il est important d’étudier l’environnement dans lequel le bien est situé ainsi que la demande locative du secteur. Un logement dans un quartier dynamique, attractif où la vie de quartier est active (écoles, commerces, transport…) aura plus de chance d’être loué. De même, il faut être en concordance avec la demande qui émane du secteur : quelle est la population représentative du quartier en question ? Des jeunes couples seront davantage à la recherche de petites surfaces tandis que les familles voudront plus d’espace.

Ces éléments vont être également déterminants lors d’une éventuelle revente. En effet, plus il y a de paramètres réunis, plus le bien est susceptible d’être vendu rapidement et meilleure sera la plus-value.

En cas de vente immobilier

La plus-value est égale à la différence entre le prix de vente minoré des frais relatifs à la vente et à la valeur du mobilier, et le prix d’acquisition majoré des frais d’acquisition (frais de notaire, frais bancaires etc.).

Il faut également déduire de la plus-value les travaux effectués par vous-même et qui correspondent à des dépenses d’amélioration. Il faut bien évidemment les justifier par une facture.

Il existe de plus des abattements à prendre en compte en investissement rentable. Si le bien est cédé 5 ans après l’acquisition, vous bénéficiez d’un forfait de 15 % du prix de celle-ci qui correspond au montant des dépenses des travaux évaluées forfaitairement et sans justificatifs. Ensuite, vous bénéficiez de 6% d’abattement par année de détention ce qui vous permet d’être totalement exonéré à partir de 22 ans de détention. En tous cas sur le revenu car en ce qui concerne les prélèvements sociaux, il faudra attendre 30 ans pour ne plus subir de ponction.

Lorsqu’une cession immobilière dégage en revanche une moins-value, celle-ci n’est imputable ni sur les plus-values de même nature, ni sur le revenu global. Une simple erreur sur le choix de l’actif peut donc avoir une fois de plus des répercutions sèches.

Autres articles

Conseils pour bien investir dans les murs de commerce

sophie

Comment choisir son notaire spécialisé en immobilier ?

Laurent

Comment avoir le meilleur crédit immobilier ?

sylvin

Notre future habitation en containers sur notre terrain familial

Franck

Demander de l’aide à un professionnel pour réussir l’achat d’un appartement à Carpentras

Ines

Pour quelles raisons souscrire à une assurance dommages ouvrage ?

Journal

La vie au sein de la copropriété

sylvin

Déchéance de prêt : oui c’est possible d’éviter cette sanction

Ines

Terrain à vendre dans le Vaucluse : Comment évaluer son prix

arnaud