vivavoce.fr
  • Home
  • Divers
  • À quel moment peut-on faire appel à un service d’aide à la personne ?
Divers

À quel moment peut-on faire appel à un service d’aide à la personne ?

Rate this post

Le service d’aide à la personne a été institué afin de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées et/ou handicapées dépendantes. Ce type de service offre aux bénéficiaires un accompagnement humain, adapté et personnalisé. Alors, quand faire appel à un professionnel, et comment trouver le bon professionnel ?

Les options possibles

En France, neuf personnes sur dix affirment être favorables au maintien à domicile des personnes âgées et/ou handicapées dépendantes plutôt qu’au placement en institution. Autrefois, le pari était difficile à tenir, mais depuis une vingtaine d’années, une forte professionnalisation du service aide à la personne et du métier d’auxiliaire de vie l’ont rendu plus accessible. Ce service a une noble vocation : faciliter le quotidien des personnes en perte d’autonomie.

Le recours au service aide à la personne est préférable lorsqu’on s’aperçoit que les actes de la vie quotidienne deviennent trop compliqués pour son proche : se laver, s’habiller, s’alimenter, se déplacer… C’est également le cas quand des changements considérables surviennent, par exemple l’impossibilité pour la personne de maintenir son logement dans un état de salubrité acceptable. Il convient donc d’en discuter avec elle avant d’entamer les démarches pour obtenir un service aide à la personne.

Lorsque la décision est prise d’un commun accord avec la personne concernée, il faut procéder à l’évaluation de ses besoins en matière de fréquence et de durée d’intervention. Trois options sont possibles : le recrutement direct, le mode mandataire et le mode prestataire. Dans le premier cas, la personne âgée, ou ses proches sont l’employeur de l’intervenant et auront à leur charge toute la gestion administrative et juridique. En mode mandataire, elle garde le statut d’employeur, mais en faisant appel à un organisme, elle se décharge des aspects administratifs et juridiques. Enfin, en mode prestataire, c’est l’organisme qui fournit et facture les prestations au bénéficiaire.

Comment trouver le bon intervenant ?

En France, il existe de nombreux organismes spécialisés en service aide à la personne. Ces structures peuvent être privées, comme des associations ou des entreprises mais peuvent également être des entreprises publiques. Le choix du prestataire est capital dans la mesure où la qualité de l’accompagnement et la sécurité du bénéficiaire en dépendant largement. Cela demande par conséquent un grand professionnalisme.

Les bons intervenants, qu’ils soient en mode mandataire ou prestataire, travaillent toujours avec un réseau d’autres partenaires du monde médical. De ce fait, les services sociaux, les professionnels de santé et la municipalité seront au courant des pratiques et de la réputation des intervenants, et pourront formuler, le cas échéant, de recommandations. Le Centre communal d’action sociale (CCAS) le plus proche du domicile de la personne âgée est aussi à contacter.

Afin d’éviter l’échec de l’intervention, il importe que l’organisme prenne le temps de bien cerner la situation, de fixer le planning et d’identifier l’intervenant le plus qualifié. Le profil psychologique de ce dernier, entre autres le savoir-faire et le savoir-être, doit être cohérent avec sa mission et correspondre aux attentes et aux besoins du bénéficiaire. Il est préférable de s’inscrire dans la durée, car des changements fréquents d’intervenant risquent de déstabiliser la personne âgée et/ou dépendante. Des agréments ou certifications tels que les normes NF sont des indicateurs fiables quant à la qualité des services proposés.

Il est à savoir que, même si faire appel à un professionnel en service aide à la personne engendre des frais, il existe des aides, notamment l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) qui est attribuée aux personnes âgées de plus de 60 ans en perte d’autonomie. En cas d’urgence, par exemple lors d’un retour d’hospitalisation ou en l’absence de proches, la personne âgée peut bénéficier d’une aide de la caisse régionale d’assurance maladie si elle relève du régime général des salariés ou touche une retraite ou une pension de réversion.

Autres articles

La consommation du CBD

sophie

Beaucoup de choix offerts par Giga Store

Laurent

Comment s’habiller avec style et sans vous ruiner ?

sylvin

Tout savoir sur l’élevage du poisson Carpe koï

sophie

Comment faire face au décès d’un proche?

Tamby

Comment se débarrasser des rats naturellement ?

sylvin

Les secrets pour réussir un mariage en plein air 

Tamby

Comment choisir baby-sitter paris ?

Laurent

Quand est-ce que vous devez faire appel à un avocat spécialiste du permis de conduire ?

sophie