vivavoce.fr
Maison et Jardin

Le couvreur se sacrifie malgré les risques

Rate this post

Le couvreur passe la plupart de son temps sur les toits. Ceci signifie que la grande partie du travail s’effectue en hauteur. Tout le monde sait à quel point qu’on court beaucoup de risques en hauteur. La manière d’y monter, de s’y tenir, d’y travailler et d’en descendre constitue toute une source d’accident pour le couvreur. Il est possible qu’il perde son équilibre. Les efforts fournis aggravent la situation, notamment en cas de vibrations des pieds et des mains. La couverture de toiture cause une fatigue qui pouvant être très sérieuse.

Le climat a des effets néfastes pour le travail en extérieur

À part la hauteur, les manutentions et les postures, il faut dire les effets négatifs de l’exposition aux ultraviolets. Puisque le couvreur travaille dehors, il souffre du froid, de la chaleur et des intempéries. Cette réalité intensifie les autres risques précédents.

Évidemment, la variété des conditions climatiques n’aide pas le couvreur à travailler en toute sécurité. Par exemple, exposé aux ultraviolets fréquemment, il serait atteint d’un cancer de la peau, de coup de soleil et de brûlure. Le travail de couverture de toiture peut ainsi être l’origine de différents problèmes de santé. Le coup de soleil aboutit à la déshydratation, le vertige jusqu’à la perte de connaissance et des crampes musculaires dues au rayonnement solaire. Tout comme la chaleur, le froid déclenche de certains malaises généraux pour le couvreur. Il est soumis par la possibilité de refroidissement des pieds et des mains qui sont vraiment fragiles au froid. Ce cas entraine des vibrations avec une douleur issue des crampes musculaires. Il trouble également la vigilance mentale. Le froid réduit la concentration du couvreur, d’où l’incapacité de réagir à temps face à une mauvaise surprise. Travailler en extérieur perturbe le confort du couvreur, mais c’est son métier. D’ailleurs, les professionnels comme ce couvreur en Luxembourg ont déjà les compétences nécessaires pour prévenir aux dangers.

 

Les composants chimiques des produits affectent la santé

Le couvreur utilise de divers produits ayant de composants toxiques pendant la couverture de toiture. Par exemple, il se sert des produits pour traitement antiparasitaire sur le bois de charpente. Ces produits comprennent des agents très nocifs à la santé comme le pentachlorophénol PCP, l’arsenic, les oxydes organométalliques d’étain, le chrome et le cuivre. Il l’applique en pulvérisation après les avoir dilués dans des solvants organiques comme le xylène.

Le traitement peut se faire en phase aqueuse. En effet, les éléments chimiques ciblent la gorge et les yeux. Ils résultent de l’asthme, des nausées, des maux de tête, des vertiges et des difficultés cardiaques. Il est probable que le couvreur ait une allergie après l’utilisation des fibres de laines, d’où l’inflammation du nez, les démangeaisons et le cancer. Les poussières lors du sciage du bois, les colles mélangées dans les solvants et les fumées de soudure engendrent toutes des catégories diverses de maladies pour lui.

En outre, le contact avec le plomb dans les travaux de construction renferme une conséquence sur la santé sanguine, neurologique et rénale. L’acide chlorhydrique pour la toiture, les plaques bitumineuses d’étanchéité et la toxicité cutanée du ciment irritent la peau aussi. À part cela, il rencontre des risques associés aux outils. En réalisant le travail de couverture de toiture en détail, de graves blessures pourraient arriver dues au contact avec les outils. Cette situation nous fait penser à la rupture de lame. Les membres supérieurs sont souvent les victimes de cet accident. L’exposition fréquente à ces composés toxiques affecte beaucoup d’organes humains. Cette situation peut s’aggraver du jour au lendemain tant que le couvreur en question ne prend pas de mesures de prévention.

Autres articles

Comment remplacer un siphon de baignoire ?

sylvin

Comment repérer une fuite d’eau dans une maison ?

sylvin

Comment déboucher vos toilettes ?

sylvin

Les étapes de réhabilitation de votre véranda

Laurent

Petits ou grands espaces, chacun est libre de s’adonner au jardinage

Journal

Éviter les cambriolages grâce à une alarme

Franck

Bien choisir sa perceuse visseuse

Tamby

Bien choisir votre porte de garage

Journal

Sécuriser et décorer l’extérieur de votre maison, ce n’est pas sorcier

Franck